RETOUR À LA RECHERCHE
NOS QUOTIDIENS




Le Quotidien

À la mémoire de DEMERS HELENE

Parution du 2018/05/16

Le Soleil 5306816


Hélène Demers 1961 - 2018 P aisiblement à la Maison Au Diapason de Bromont, le 1er mai 2018, à l’âge de 56 ans, est décédée Mme Hélène Demers, épouse de M. Richard Simard demeurant à Cowansville, et fille de Marcel Demers et Céline Durand. Outre son époux et ses parents, elle laisse dans le deuil ses enfants: Catherine (Jeffrey Talbot), Charles et Audrey Ann (Mathieu Landry); ses coups de coeur: Juliane, Zackary et Amélya; ses frères et soeurs: Mireille (Marc Perron), Josée (Yves Laflamme), François (Louise Boily) et Patrick; sa belle-soeur Chantal (Daniel Glazer); ses tantes, ses oncles, ses neveux, nièces, ainsi que plusieurs parents et de nombreux ami(e)s. La famille vous accueillera au Complexe funéraire BROME-MISSISQUOI 402, rue de la Rivière Cowansville, QQ 450 266-6061 le vendredi 25 mai 2018 de 19h à 21h30. Le samedi 26 mai 2018, le salon ouvrira ses portes à compter de 9h, suivis de la célébration de la Parole à 11h en la chapelle du Complexe. La famille remercie chaleureusement le personnel du Soutien à domicile du CSSS La Pommeraie, remercie également l’équipe de La Maison Au Diapason de Bromont, ainsi que Dr Fortin et son équipe du CHUS Fleurimont de Sherbrooke pour les excellents soins prodigués et le support apporté à la famille. En guise de sympathie, la famille vous invite à faire un don commémoratif à la Fondation Coeur en tête du Dr Fortin du CHUS Fleurimont ou à la Fondation Au Diapason. Vos témoignages de sympathies peuvent être transmis via notre site Internet au www.complexebm.com.


Laissez un commentaire, offrez vos condoléances,
patagez un souvenir photo


Partagez, informez les proches


Message

Envoyez un message de sympathie à la famille
- option à venir

Fleurs

Envoyez des fleurs ou autres
- option à venir

Faire un don

Faire un don à un organisme
- option à venir

Funérailles

Voir ou re-voir les funérailles
- option à venir

Nul ne peut atteindre l’aube sans passer par le chemin de la nuit.

~ Khalil Gibran