RETOUR À LA RECHERCHE
NOS QUOTIDIENS




Le Quotidien

À la mémoire de LANGLOIS LÉONARD

Parution du 2020/02/14

La Tribune 5436119


LÉONARD LANGLOIS (1931 - 2020) Au Grace Village à Sherbrooke, est décédé le 11 février 2020, le docteur Léonard Langlois, pédiatre à la retraite. Il nous a quittés paisiblement entouré de sa famille à la suite d'une longue maladie. Il était âgé de 88 ans. Il laisse dans le deuil, outre son épouse, Nicole Hudon, ses cinq enfants : André (Carole Paquet), Sylvie (John Dean), Louis (Danielle Trottier), Bruno (Sandra Leboeuf), Valérie (Pierre Savard), ainsi que neuf petits-enfants : Audrey, Philippe, Martin, Alexander, Julien, Alexandra, Marjorie, Catherine et Charles; deux frères vivants : Claude (Suzanne Lavigne) et Maurice (Barbara Kaicher) ainsi que de nombreux neveux, nièces, cousins, cousines, parents et amis. M. Léonard Langlois est parti rejoindre ses trois soeurs : Géraldine, Pauline et Madeleine. La famille accueillera parents et amis pour recevoir les condoléances ce samedi 15 février de 10 h à 11 h à l’église St-Charles Garnier, 3710 rue Charles-Hamel, Sherbrooke. Un service religieux sera célébré au même endroit à 11 h. La famille désire remercier toute l'équipe du Grace Village (CHSLD) pour les bons soins prodigués à M. Léonard Langlois. Toutes marques de sympathie peuvent se traduire par un don à la FONDATION GRACE VILLAGE, 1515 Pleasant View, Sherbrooke, Quebec, J1M 0C6. (www.imakeonlinedonation.org/klinckfoundation/) Complexe funéraire Steve L. Elkas inc. 4230, rue Bertrand-Fabi Sherbrooke (Québec), J1N 1X6 Tél.: 819 565-1155 Téléc.: 819 820-8872 Pour messages de sympathie: www.steveelkas.com


Laissez un commentaire, offrez vos condoléances,
partagez un souvenir photo


Partagez, informez les proches


Message

Envoyez un message de sympathie à la famille
- option à venir

Fleurs

Envoyez des fleurs ou autres
- option à venir

Faire un don

Faire un don à un organisme
- option à venir

Funérailles

Voir ou re-voir les funérailles
- option à venir

Nul ne peut atteindre l’aube sans passer par le chemin de la nuit.

~ Khalil Gibran