RETOUR À LA RECHERCHE
NOS QUOTIDIENS




Le Quotidien

À la mémoire de DUCHAINE ALICE

Parution du 2019/05/15

Le Quotidien 5401746


AVIS DE DÉCÈS DUCHAINE (Mme Alice) Est décédée à sa résidence, le 13 mai 2019, à l’âge de 57 ans et 5 mois, Mme Alice Duchaine, fille de feu M. Gérard Duchaine et de dame Gisèle Tremblay, demeurant à Jonquière. La famille accueillera les parents et amis à la Résidence funéraire Gravel & Fils, Réseau Dignité 825, rue Bégin, coin des Champs-Élysées Chicoutimi Les heures d’accueil sont: le jeudi 16 mai 2019 de 14 h à 17 h et de 19 h à 22 h. Le vendredi 17 mai 2019, le salon ouvrira à compter de 9 h. Suivra la célébration de la Parole à 10 h 30 à la chapelle Gravel et Fils.Elle laisse dans le deuil ses frères et sa soeur: Sylvie Duchaine (Luc Tremblay), Gaétan (Nathalie Lalancette), Robin, Réal (Isabelle Belley), Rémi (Micheline Turcotte); ses neveux et nièces: Patrice, Nancy, Sarah, Mathieu, Émilie, Geneviève, Alicia et Mélodie ainsi que plusieurs parents et amis. La famille remercie Mme Sylvie Boudreault et M. Denis Savard pour les bons soins prodigués à Mme Duchaine.Pour ceux et celles qui le désirent, une personne bénévole de Palli-Aide sera présente au salon afin de recueillir vos dons. Pour démontrer votre soutien à la famille de Mme Duchaine et partager un souvenir, visitez notre site: www.graveletfilschicoutimi.com Pour information: (418) 543-0755, sans frais: 1-800-260-1162 Pour vos messages de condoléances: télécopieur: (418) 543-7241 Courriel: info@graveletfils.com - Site internet: www.graveletfils.com Direction funéraire: Résidences funéraires Gravel & Fils, Réseau Dignité.


Laissez un commentaire, offrez vos condoléances,
partagez un souvenir photo


Partagez, informez les proches


Message

Envoyez un message de sympathie à la famille
- option à venir

Fleurs

Envoyez des fleurs ou autres
- option à venir

Faire un don

Faire un don à un organisme
- option à venir

Funérailles

Voir ou re-voir les funérailles
- option à venir

Parler de ses peines, c’est déjà se consoler.

~ Albert Camus