RETOUR À LA RECHERCHE
NOS QUOTIDIENS




Le Quotidien

À la mémoire de BORDELEAU HENRI-PAUL

Parution du 2019/10/09

Le Nouvelliste 5421863


M. Henri-Paul Bordeleau 1933 - 2019 Le 28 septembre 2019 est décédé à l’âge de 86 ans, M. Henri-Paul Bordeleau, demeurant à Trois-Rivières. Il était le fils de feu M. Willie Bordeleau et de feu Mme Lucille Lafrenière. La famille accueillera parents et ami(e)s au Complexe funéraire J. D. Garneau, 274, rue St-Laurent, Trois-Rivières (secteur Cap-de-la-Madeleine), G8T 6G7. Heures d’accueil : le dimanche 13 octobre 2019, jour de la cérémonie, à partir de 13 h 30. Un service religieux suivra à la chapelle du complexe funéraire à 15 h 30. Les cendres seront déposées au columbarium du complexe funéraire. Il laisse dans le deuil, ses enfants : Lucie (Jean-Guy Hubert), Luc, France, François (Nathalie Montbleu), Thérèse (Sylvain Tanguay), René et Yvon (Chantal Côté); ses petits-enfants : Geneviève, Dominic, Olivier, Roxanne, Gabriel, Catherine, Nathalie, Daniel, Alexandre, Anthony, Marianne et Marie-Soleil; ses arrière-petits-enfants : Logan, Loïc, Flavie, Azélie, Éloi, Thomas, Mavrick, Hayden, Coralie et Rose-Anne; ses frères : Jean-Louis, Gilles et André (Gaétane Trudel); son grand ami Bernard Labrie ainsi que plusieurs neveux, nièces, cousins, cousines et ami(e)s. Pour renseignements : 819 376-3731. Condoléances par télécopieur : 819 376-3715 ou courriel : jdgarneau@arbormemorial.com, Site Internet : www.maisongarneau.ca Entreprise membre certifié Distinction de la Corporation des thanatologues du Québec. Complexe funéraire J. D. Garneau Depuis 1919 - 100 ans au service des familles 819.376.3731 www.maisongarneau.ca


Laissez un commentaire, offrez vos condoléances,
partagez un souvenir photo


Partagez, informez les proches


Message

Envoyez un message de sympathie à la famille
- option à venir

Fleurs

Envoyez des fleurs ou autres
- option à venir

Faire un don

Faire un don à un organisme
- option à venir

Funérailles

Voir ou re-voir les funérailles
- option à venir

Nul ne peut atteindre l’aube sans passer par le chemin de la nuit.

~ Khalil Gibran